Etre Algérien / Algérienne! (Partie 2)

Après avoir lu et vu vos suggestions et impressions je débute cette deuxième partie par un point essentiel qui constitue un virage vertigineux pour nous et pour notre algérie!

L’éducation toutes définitions comprise est le mot , le domaine, la voie qu’on a foiré , sur le plan éducation nationale les meilleurs promos ont probablement été celles de nos parents le Président Boumedienne y avait mit un point d’honneur mais quelques années plus tard il y a eu un certain relachement des deux parts nous avons commencé a décliner et la ça a touché tout les plans a l’école (primaire secondaire ou universitaire) les professeurs ne sont plus autant a la hauteur ducoups les élèves non plus; j’ai été a l’école , au secondaire et maintenant a l’université, les professeurs ont tous le même comportement brut vis a vis des élèves, la pédagogie est absente , certains professeurs se contente de recopier sur le tableau ce qui est écrit sur les fiches déjà préparées avec des explication parfois trop avancé pour l’élève ou l’étudiant ou parfois il n’est même pas question d’explication, au final personne  ne comprend rien, le coeur n’y est pas, aussi le changement du programme d’éducation a plusieurs reprise a crée un fort déséquilibre personne ne suit réellement notre ministre de l’éducation, l’amélioration des écoles passe par la reforme, la modernisation de l’institution même celui qui s’en occupe .

Les étudiants sont des cobayes on essai tout genre de programmes sur eux , parents d’élèves , citoyens on est peu solliciter sur ce sujet , les étudiants en parlent entre eux les avis se partagent , ce sont les premiers concernés faut-il une qualification pour émettre un avis sur l’école?.  Le rôle de l’école est en premier celui de compléter l’éducation donnée par les parents , donner les valeurs et les connaissances nécessaires pour faciliter l’apprentissage d’une profession ainsi qu’une bonne base de culture générale.  enseignants incompétent , trop de matières , mauvaise méthode d’enseignement , classes surchargées , pas suffisamment de langues étrangères….. et autre ce sont des préoccupations que beaucoup d’entre nous ont!

Maintenant sur le plan humain l’éducation est partie en vrille personnellement je suis pessimiste pour les années a venir pour nos enfants quel climat de vie nous leur laissons ? un environnement ou ma fille sera déshabillée du regard a chaque fois qu’elle voudra faire un tour dehors? même moi je n’en suis pas épargné ! la vulgarité est entrée en masse dans les rangs des jeunes , des filles comme des garçons , le rôle des parents dans tout ça me frappe car leurs autorité ne compte presque plus chose inadmissible il y a quelques années.

Par ailleurs en discutant avec quelques amis (es) un autre point sensible a été débattu celui de la dignité personnelle ; l’algérien comme pas mal d’entre nous pourrait le qualifier de fier , se laisse aller a des pratiques qui ne sont même pas toléré dans notre religion! je crois que vous avez tous deviné que je fais allusion a la corruption, haha!!! attention c’est un sujet qui fâche même si on sait tous ce qu’il en est alors j’ai juste un truc a dire (si t’es assez fier pour ne pas te laisser insulté dans la rue , sache que la corruption est la pire des insultes dont tu puisse être traiter).

Ceci est entre autre ce qui fait et construit l’algérien d’aujourd’hui, sur ce qui était dans le temps un drapeau et une hymne est en perpétuel changement, l’identité diffère et se développe, comme je suis parti le domaine est très vaste recentrons nous sur ce qui m’a amener a écrire ces deux parties, le ressenti de l’algérien d’aujourd’hui dans la société plus ou moin moderne , alors que je demandais des avis et témoignages un ami m’a dit et je cite « je sens qu’il n y’a pas d’égalité dans ce pays alors j’ai pas envie de passé ma jeunesse ici ni y construire mon future  parce-que  je vis dans une société mal foutue, je trouve heureusement des personnes rare de mon entourage qui me comprennent. Dans ce pays j’ai l’impression que vivre en tant qu’enfant c’est mieux que de vivre en tant qu’adulte au moins je pense ni aux problèmes ni au manque d’égalité. mais heureusement il y a ce mot que j’utilise beaucoup (el hamdoullah)  » .  Ici  je pense qu’une troisième partie se profil surtout n’oubliez pas , partagez et exprimez vous! ça m’aide.

Advertisements