Ce que je serais Demain, je le serais sans Toi…

Dans une derniere pensée avant que cette fille ne s’endorme traine un fantome du passé, un fantome qu’elle veut chasser mais nul efforts n’y suffit, en se retournant de l’autre coté le someil la fuit et elle ne peut fermé les yeux … d’un geste elle se leve regarde autour d’elle dans ce noir comme si elle peut t’y voir, toi son fantome qui ne la laisse pas dormir.

il y a quelques semaines de cela vous vous etes rencontré, trouver et retrouver autour d’un café vous avez appris les secrets de chacun, d’un rire,d’un cri, d’une larme vous avez depuis ce temps partager votre quotidien, un soutien un sourire pour les jours ou ça n’allait pas , un mensonge une trahison pour les jours moin heureux, vous vous etes promis une confiance, une sincerité mutuelle afin de connaitre un sentiment dont tout le monde parle et qui jusqu’ici vous paraissait sombre et lointin…un amour vif et fort, une passion dangeureuse et joueuse, de vos ames elle se balade cherchant les défaillance et cherchant ce petit chemin ou elle s’engoufrera pour y placer ses doutes et ses crises, une passion entrainante qui peut etre bléssante jusqu’au sang non! mais jusqu’au larme , ce muscle qui vous sert de coeur elle n’en fera qu’une bouchée le guidant vers des idées obscure et comme des bleus vous vous y perdrez, comme des débutant vous y succomberez car tel est votre trait tel est votre tempérament, vous vous aimerez jusqu’a en etre malade, vous vous aimerez jusqu’a vous detester il viendra alors le temps des chagrins de la tristesse et de la detresse, s.o.s coeur brisé sera votre hurlement au monde qui vous regardera vous déchiré, c’est de la haine vous direz oui mais bien placé!

Alors comme au premier temps pour vous proteger vous vous séparez, pour vous preserver de ce bonheur qui tourne au malheur de ces joies qui tourne au désarroi, pour cessé tout ça et essayé une autre fois, loin l’un de l’autre de vous perdre dans ces jardins cherchant une nouvelle fois ce sentiment dont tout le monde parle et que vous jugez puissant et destructeur, mais vous gardez la foie la prochaine fois ça ne sera pas comme ça, et  dans cet adieu vous vous quittez les larmes pleins les yeux vous esperez ne pas etre attiré comme des émants des amants aimant et délaissant leur prix au bonheur pour cet amour qui brule et consume vos etres et vos ames!

Assise dans le noir cette fille s’effondre en répétant Ce que je serai demain, Je le serai sans Toi !

Ainsi va la vie et ainsi ce termine ce petit récit A bon entendeur Salut!

 

Publicités